Ludivine

  

 rose partition

 

 

Une femme-enfant , une gentille chipie qui

aime être dominée sexuellement et recevoir des fessées.

Je ne prétends pas être la meilleure des soumises, loin de là , mais je le suis à ma manière.

Juste moi, tout simplement .......

Samedi 25 juillet 2009 6 25 /07 /Juil /2009 20:07

Posté le 10/05/2009 à 12:00 par motsetmaux




Pour moi, il y a une chose primordiale entre le domi et sa soumise, c’est le respect, je l’ai dit et en ce qui me concerne la présence effective est extrêmement importante.

Si la personne est trop éloignée de moi pour me voir, sa présence se manifeste par des échanges fréquents via skype ou msn, si elle n’est pas éloignée je ressens le besoin de la voir le plus souvent possible en fonction évidemment de nos obligations respectives.

Après l’épisode malheureux du bandeau, je doutais fortement de mon envie réelle d’être soumise.
J’eus de nombreux échanges avec un homme sur msn, il ne m’attirait pas vraiment au préalable car il était moustachu et j’avoue ne pas trop priser les moustaches, mais ceci ne devint plus qu’un détail sans importance quand je sentis que quelque chose de fort était en train de se produire entre l’homme et moi.
Au bout de longues conversations, je finis par me décider à le rencontrer et je peux dire que c’est grâce à lui que j’ai réalisé que j’étais vraiment soumise.

Nous nous sommes séparés car bien qu’entre nous ce fut fusionnel et ce dès la première soirée passée ensemble (c’est pour lui que j’écrivis mon poème « Les mots crus »), en dehors des moments intenses que nous passâmes ensemble, il brilla par le manque de présence à mon encontre, bien sur, on continuait nos conversations sur msn, mais il oublia en ce qui me concerne ce respect dont j’ai déjà parlé.
J’eus droit à des rendez-vous reportés quelques heures avant l’horaire, et je ne fis aucun commentaire car je savais (ceci pour les critiqueuses acerbes) qu’il était libre, ayant dormi chez lui , il était évident qu’il n’y avait aucun signe d’une quelconque présence féminine à son domicile, non, tout simplement , je passais après tout le reste, j’acceptai tout cela sans me plaindre, ne relevant même pas qu’il s’était décidé à la dernière minute à accepter une invitation pour le réveillon du 31 alors que le sachant seul et n’ayant moi-même pas encore accepté de sortie, je lui avais proposé de le passer avec moi .

Quoi de plus beau symboliquement que de quitter une année et d’en voir débuter une autre aux côtés de celui à qui on se soumet …. Ce ne fut pas le cas, mais j’espère bien que ce le sera cette année…..

Ce qui fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase, arriva 3 à 4 jours plus tard , après m’avoir reporté la veille un rendez-vous 2 heures avant son horaire, pour une raison importante contre laquelle je ne pouvais rien objecter, il me promit que ce soir là il viendrait chez moi après le diner qu’il avait prévu de longue date chez lui pour un ami et collègue(les acerbes vont encore me susurrer dans l’oreille que j’aurais du écrire amie , mais sur ce point je le crois toujours), il me promit de me rejoindre chez moi après, prévoyant le départ de cet invité vers 23 heures mais qu’il m’appellerait au moment de sortir afin que j’ai le temps de me préparer.

Nous parlâmes sur msn pendant un long moment jusqu’à ce que son invité arrive, il était dans d’excellentes dispositions à mon égard….

A 23 heures je commençai à regarder ma montre, tranquillement au départ, puis à 23h30, je lui adressai un sms car j’estimai importun de le déranger sur sa ligne fixe « je rentre dans mon bain, ça te fera peut-être venir », j’eus l’accusé de réception qui me prouva qu’il l’avait bien reçu.
Après être sortie de mon bain, le temps passa, pas de nouvelle, je décidai de ne pas me manifester mais je commençais à bouillir intérieurement et à minuit et demi, je finis par lui laisser un message oral sur son portable, pour lui dire qu’il était sensé partir de chez lui pour 23 heures et que si je pouvais à la rigueur accepter un retard d’une demi-heure, là, j’estimais que c’était du foutage de gueule.
Ce fut un quart d’heure plus tard qu’il m’appela, en s’excusant car il n’avait pu faire autrement et n’avait pas son portable près de lui, donc pas vu mon sms.
Comme je l’ai dit il avait une ligne fixe, il lui était donc parfaitement loisible de me joindre pour m’informer que son repas s’éternisait comme n’importe qui le ferait pour une personne qu’il respecte, j’aurais peut-être encore laissé passé, mais m’appeler près de 2 heures après l’heure initialement prévue, ce fut de trop , sans m’énerver, je le laissai parler en lui répondant par monosyllabes d’un ton glacial, et ce fut lui qui me demanda si je voulais casser , ma réponse fut un simple : « Oui »

Il essaya le lendemain de me rappeler pour me récupérer, me disant qu’il n’avait pas d’excuse, mais rien n’y fit, ma décision était ferme et définitive.
Si dès le début d’une relation il me faisait vivre ce manque évident de respect et de présence, qu’en serait-il dans quelques mois ?

C’est l’expérience qui forge le caractère, au fur et à mesure de mes rencontres, j’analyse ce qui va ou ce qui ne va pas.
En tant que domi, j’avais une confiance absolue en lui, il aurait pu me conduire très loin, mais en tant que femme je n’avais pas trouvé le respect que j’espère trouver dans ma relation, et la femme a pris le dessus sur la soumise.

Après lui j’ai cru que je ne pourrais plus me soumettre car son image s’interposait entre l’homme que je rencontrai et moi, et la première rencontre après cette histoire échoua.

Puis, le temps passant, je rencontrai un autre homme et je sentis que j’avais fait mon deuil de cette histoire ……

Par Ludivine - Publié dans : Ce que j'ai envie de dire
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Derniers Commentaires

Calendrier

Janvier 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Créer un Blog

Recherche

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés