Ludivine

  

 rose partition

 

 

Une femme-enfant , une gentille chipie qui

aime être dominée sexuellement et recevoir des fessées.

Je ne prétends pas être la meilleure des soumises, loin de là , mais je le suis à ma manière.

Juste moi, tout simplement .......

Récits

Mercredi 14 mai 2014 3 14 /05 /Mai /2014 23:29

                                      Couple...

 

 

Ce matin, en se réveillant, elle pleurait…..

Elle se sentait perdue, vidée….


Elle est là attentive à son travail, et soudain… elle se souvient….Comme souvent, c’est bien après, dans la journée, que ses rêves lui reviennent en mémoire…


Une rencontre sur le net, des mots échangés qui donnent envie d’aller plus loin, des mails qui confirment ce désir commun de se rencontrer, ne serait-ce qu’une heure, juste  pour savoir….

Parfois on rencontre quelqu’un et on se rend compte d’office que l’on n’a pas envie d’aller plus loin…

Ils se voient et pour elle d’entrée , elle SAIT : déjà , il lui rappelle le mari de son professeur de piano, elle avait 8 ans lorsqu’elle l’avait rencontré pour la première fois, elle l’avait idéalisé, elle le trouvait beau…Et puis, entre eux deux, assis à cette terrasse de café, le courant passe, ils parlent de leur vie, de ces habitudes qui font que la monotonie s’installe tout doucement , de leurs envies laissées de côté car mal ou non partagées…….

Conversation à bâtons rompus, sourires complices,  la certitude  en chacun d’eux s’impose, le temps passe à toute vitesse, il doit repartir.

Ils quittent le café lentement, en continuant à discuter, elle sent un instant fugitif un bras frôler sa hanche, ils se quittent, convenant de se revoir le surlendemain….

Quelques minutes plus tard, elle reçoit un sms : « Je n’ai pu m’empêcher de vous effleurer »

Elle répond « Me suis-je écartée…? »

Ce seront les premiers d’une série de sms que chacun guettera tout en essayant de rester impassible afin que personne ne devine leur jardin secret…

2 jours plus tard, même point de rendez-vous, il lui prend la main, elle se laisse guider, doucement, vers cette chambre d’hôtel qui sera leur nid trois heures durant …. Et là, tout se confirme, il retrouve les gestes oubliés, elle ressent les émotions d’avant, plus rien n’existe en dehors d’eux, il investit son corps, attentif à ses réactions… Heures enchanteresses où ils vont s’aimer, oublieux de ces conventions, de ces barrières qui les empêchent d’ordinaire de vivre leurs pulsions, jouant l’un avec l’autre comme deux gamins émerveillés qui se sont enfin trouvés… deux âmes-sœurs….

Trop vite vient le moment où  ils doivent reprendre leurs vies respectives, ils se quittent avec cette sensation qu’ils ont posé la première pierre d’une histoire, leur histoire…

Suite de sms, elle joue la chipie, il lui promet des représailles… Ils sont heureux……Pressés de se revoir, aspirant à avancer ensemble vers d’autres jeux, plus pervers, mais consentis, elle a confiance … Elle sait….


Elle fouille sa mémoire, pas de suite à ce conte de fées des temps modernes… Pourquoi… Elle est perdue … Tout s’est délité … Elle se souvient … il avait prévu de passer la voir ce matin-là …. Elle a attendu … Il n’est pas venu ….  Il a fini par lui écrire …. Sa compagne a tout découvert … Il est désolé, il regrette, ils avaient tant de chose à vivre tous les 2 mais la raison l’emporte…..il ne la verra plus ……


Elle reste pensive…. Parfois le rêve rejoint la réalité ….

 

 

 

 

 

 

Par Ludivine - Publié dans : Récits
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 5 décembre 2010 7 05 /12 /Déc /2010 19:47

 

56225903 p

 

« Une fessée punitive, moi jamais, je suis un ange….. »   C’est ce que je répondais …. Jusqu’à présent …..

 

La semaine dernière, Monsieur se prélassait au lit, pendant que je regardais mes mails assise à mon bureau quand il me demanda de lui passer le téléphone, ce que je fis, bien évidemment.

Je pris le poste sans fil que je venais d’utiliser posé à côté de moi et le lui lançai en prenant soin de faire en sorte qu’il termine sa trajectoire, pile sur ses genoux….

 

Ce que je n’avais pas prévu c’est que mon dom pensant probablement que je ne savais pas viser juste, se pencha en avant et…. Sous mes yeux ébahis l’appareil vint percuter son front avec un bruit mat qui me fit me recroqueviller sur moi-même en même temps que, réaction nerveuse j’explosai de rire, je le vis changer d’expression, un mélange de colère et de satisfaction à l’idée de ce qu’il allait m’en coûter.

Je lui demandai en essayant d’arrêter ce maudit rire  -« T’as pas mal, dis ? »

 -« Viens ici »

-« Pas tout de suite, s’il te plait, y a urgence ! » et je pris mes jambes à mon cou pour aller m’enfermer dans les toilettes afin de reprendre mon calme, quand même inquiète de lui avoir vraiment fait mal.

Je revins quelques instants plus tard, il était en train de parler au téléphone avec ses amis, je soufflai, me disant que l’orage était passé, m’allongeai sur le lit en posant ma tête sur ses genoux, il caressa d’une main douce ma tête comme on le ferait d’un animal de compagnie et je me sentie rassérénée…..

 

Mais c’était le calme avant la tempête car une fois l’appareil raccroché je sentis sa main peser et j’entendis: « En position, combien penses tu que ça mérite de coups de cravaches d’avoir blessé ton dom ? »

-«Mais j’ai rien fait moi, je te l’avais envoyé pour qu’il t’arrive en douceur sur les genoux, c’est pas de ma faute si tu t’es penché ! »

-« Et en plus tu contestes…! »


Et c’est ainsi que je reçus ma première fessée punitive, qui se termina comme les autres,  blottie dans ses bras où je me permis de le traiter de méchant, j’allais quand même pas le remercier, non mais !!!

 

 

Par Ludivine - Publié dans : Récits
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 19 septembre 2010 7 19 /09 /Sep /2010 11:10

 

 

 

collier, laisse chaine

 

 

 

Le collier…… J’ai toujours dit que mes chaînes sont en moi et que je n’ai besoin d’aucun artifice pour savoir que j’appartiens à quelqu’un, j’ai relu ce que j’avais écrit il y a plus d’un an  ICI , ma position reste la même.

 

Dans l’intimité je l’accepterais et mon dom a bien l’intention de m’en faire porter un muni d’une chaîne, d’ailleurs ce qu’il regrette c’est qu’il ne puisse me promener en laisse dans la tenue d’Eve dans la rue « histoire que tout le monde puisse admirer sa petite chienne »

 

Il a donc décidé de me trouver cet ornement mais il lui fallait mesurer mon tour de  cou, je dispose bien évidemment d’un mètre ruban, mais il l’a magnifiquement ignoré.

 

Le jour de notre départ en vacances nous avons du acheter en urgence un harnais pour mon chat, celui que j’avais fini par trouver s’étant révélé trop petit et nous dûmes  retourner au dernier moment dans un magasin spécialisé pour trouver la bonne taille (celle d’un caniche moyen : il est grand mon chenapan).

J’avais bien vu son regard se porter sur les colliers et je sentais qu’il brulait d’envie d’en prendre un pour me l’essayer mais il s’en abstint, me montrant simplement une laisse constituée d’une chaine pour me signifier qu’elle lui convenait parfaitement.

 

Dans la rue, goguenarde (le danger d’humiliation était passé, on avait quitté le magasin) je lui dis «  une chaîne…. Et pourquoi pas un collier étrangleur, pendant que tu y es, ouaf, ouaf » 

Bien évidemment, revenus à la maison, mon insolence me valut des claques retentissantes sur mon postérieur, puis il se saisit du harnais qui s’était révélé trop petit pour mon chat, en tira une partie qui, isolée, se transformait en collier et me le plaça autour du cou, il me dit que ça m’allait à merveille et me força à me regarder dans la glace.

En fait comme j’avais galéré pour trouver ce harnais pour chat (alors que pour mon titi il fallait un harnais pour chien), je n’avais guère eu le choix de la couleur, déjà heureuse d’en trouver un en «  vichy bleu clair » qui comme je l’ai expliqué nous était resté sur les bras, personnellement je n’ai pas trouvé que ce collier était du meilleur gout à mon cou, finalement mon dom non plus car il ne me l’a jamais remis depuis.

 

Néanmoins, il me fit remarquer qu’avoir eu ce « quolifichet » autour du cou m’avait mise en émoi ……..Je ne voulus pas le contredire parce qu’il était vraiment temps de nous mettre en route…… moi je dirais plutôt que ce n’est pas le collier en vichy mais bien la fessée reçue juste avant qui en était responsable.

 

Toujours est-il qu’il a bien l’intention de m’acheter un collier et l’autre jour, alors que nous étions rentrés dans une quincaillerie qui était composée de 2 salles celle du fond comportait sur un pan de mur de très nombreux accessoires pour chiens et chats , il voulut m’essayer un des colliers en cuir noir, assez large, tapissé de clous avec un bel anneau, je n’eus guère le choix et dus me prêter à cet essayage   tranquillisée car le vendeur était occupé dans l’autre salle mais quand j’entendis le bruit de talons de femme sur les dalles du magasin je commençai à me raidir, à lui murmurer suppliante « s’il te plait, y a quelqu’un qui vient » et je vis son regard moqueur alors qu’il faisait durer le ou plutôt son plaisir …..

Et le bruit qui s’amplifiait, il en mettait un temps à retirer ce maudit collier !!

 

Ce n’est qu’au moment où la femme apparut à l’entrée de la salle qu’il défit le collier d’un geste qui me sembla interminable, je suis persuadée que celle-ci a tout vu mais comme je n’avais pas mes lunettes je n’ai pas pu discerner son expression ce qui allégea certainement le sentiment de honte que je ressentis.

 

Nous sortîmes du magasin, mon dom jubilait, ne se privant pas de commenter ce qui venait de se passer, ravi du tour qu’il m’avait joué.  

Quant à moi, après avoir joué les femmes outragées, libérée de la gêne que je ressentais quelques instants auparavant, je ne pus m’empêcher d’imiter une chienne en colère en lui montrant les dents et en grognant….

 

En fait ce qui lui a plu c’est me mettre en situation où je sois la seule à me sentir gênée, lui il se sentait plutôt valorisé.

 

Ce qui me rassure, c'est qu'il reste pondéré et ne me fait pas faire n'importe quoi, l'autre jour, il n’a pas voulu que je porte mon œuf vibrant au cinéma car il ne voulait pas le faire fonctionner dans une salle où il risquait d’y avoir des enfants !!!

 

 

 

Par Ludivine - Publié dans : Récits
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Samedi 11 septembre 2010 6 11 /09 /Sep /2010 18:24

 

 

 

buzz-ellington4

 

 

 

Un dom c’est aussi un protecteur, le mien me l’a montré tout dernièrement.

 

Il y a 2 mois environ, il a eu l’occasion d’assister impuissant une nuit à une série de crampes  successives aux 2 jambes  qui m’ont amenée au bord de l’évanouissement, cet incident l’avait marqué bien  plus que je ne le pensais.

 

Depuis notre retour de vacances, la vie nous a très vite rattrapés, le stress également, j’ai repris le travail sur les chapeaux de roues et je dois dire que  le soir il m’arrive de m’écrouler, dans ses bras lorsqu’il est avec moi ou sur mon lit sans même avoir le courage de me déshabiller les soirs où l’on ne se voit pas. Me méfiant, j’ai toujours mon fixe à portée de main car je sais qu’il ne manquera pas de m’appeler un peu après minuit.

 

Une nuit de la semaine dernière, je m’étais endormie harassée, quand le téléphone sonna, nous discutâmes un peu et brusquement il se rendit compte que je n’étais plus là.

Il me rappela, téléphone occupé……

Il m’appela sur mon portable, ça sonnait …. Puis la messagerie….. Il me laissa un message inquiet : « Je ne sais ce qui se passe, j’espère que tu n’es pas en train de me jouer un mauvais tour car il serait d’un très mauvais gout, si tu t’es endormie, la sonnerie de ton portable t’as réveillée, rappelle moi ! »

 

C’est vrai que je lui avais raconté comment il y a quelques années, lassée de devoir subir les appels systématiques d’une amie qui de 1 h du matin à 3 heures me racontait ses malheurs sans même me laisser intervenir , alors que je devais me lever à 7 heures du matin, une nuit je décidai de jouer les chipies afin de faire cesser ce manège et me mis ostensiblement à respirer très fort et régulièrement, écroulée de rire devant la réaction de mon interlocutrice qui s’acharnait à essayer de me réveiller à l’autre bout du fil ! Mon stratagème fonctionna à merveille, je n’eus plus à subir ses monologues nocturnes à partir de cette nuit là.

 

Un instant il se demanda si je n’avais pas eu l’outrecuidance de récidiver à son encontre

 

Mais là, pas de bruit de respiration, pas de ronflement….

 

Il attendit, se fit un café ….. Rien !

 

 

Il tenta de nouveau de m’appeler sur mon portable….. Sonnerie….. Messagerie ….. Là, il finit par se dire qu’il s’était passé quelque chose, et il décida d’intervenir….

 

Et c’est ainsi qu’environ une demi-heure plus tard je fus tirée du sommeil du juste (eh oui je m’étais endormie sans même m’en rendre compte alors que je l’écoutais, et mon portable était resté dans mon sac à main dans la pièce d’à côté donc pas assez sonore pour m’extirper des bras de Morphée)

En pleine nuit retentirent dans mon appartement  des sonneries ininterrompues venant de mon interphone, c’était la police à qui il avait téléphoné craignant que j’aie fait un malaise.

 

Je pense qu’il avait du être convaincant car ils insistèrent pour monter voir si je me portais aussi bien que je le leur assurais, je leur dis que c’était inutile, ils me laissèrent donc et durent l’appeler pour le rassurer.

 

Evidemment, je cherchai mon portable, finis par le retrouver au fond de mon sac et lut son message, je n’eus pas le temps de l’appeler qu’il me devançait, je m’excusai platement et nous reprîmes notre conversation mais cette fois-ci quand il ne m’entendit plus il ne s’alarma pas, eh oui, je m’étais encore rendormie, toujours sans me sentir partir !!!!!

 

J’avoue avoir été émue et même attendrie parce qu’il avait décidé d’utiliser les « grand moyens » même si j’ai souri et l’ai taquiné à ce sujet.

 

Cet épisode n’a fait que confirmer ce que je sais déjà, mon dom sait être persuasif quand il le veut, même auprès de ces messieurs de la police qui, si je n’avais pas entendu mon interphone, auraient probablement défoncé la porte de l’immeuble, je préfère ne pas imaginer les reproches et récriminations de mes voisins dans ce cas….. !!!  

 

 

 

 

Par Ludivine - Publié dans : Récits
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mercredi 18 août 2010 3 18 /08 /Août /2010 17:17

 

 

 

 

 

vacances

 

 

 

 

Finies les vacances, la vie reprend son cours, et à peine rentrée, j’ai été replongée très vite « dans le bain », si je puis parler ainsi après des vacances au bord de l’océan, mais une chose est certaine, ces 15 jours passés à deux ou plutôt trois puisque mon chat surnommé par mon dom MUTZ ou encore  « le quadrupède poilu, aux oreilles pointues et à la queue touffue », ont confirmé qu’entre nous cela fonctionne.

 

On s’est laissés vivre et ça nous a fait du bien.

Pas de réveil qui sonne, des câlins, des bisous tendres, des instants plus chauds, également  pour mes fesses simplement parce qu’il en avait envie ou qu’il avait une raison  comme par exemple ma fâcheuse habitude de ne pas me souvenir de l’endroit où j’ai laissé mon portable   

 

Je ne me suis surtout pas abstenue de le taquiner.  

Quand il avait vu juste à propos d’une question qu’on s’était posée, il me demandait d’un ton taquin « alors qu’est ce qu’on dit ? »

-moi : « Bravo » (je n’allais pas lui dire « Merci Maître », non mais !)

 et de rajouter avec un sourire : « mon dom c’est le plus doué, le plus intelligent, mais c’est qu’il a de la mémoire, mon dom ! »

Bien évidemment dans ces yeux je voyais de l’amusement en même temps qu’il jouait les offensés :

-« Mais, tu te moques de ton Maître, ma parole ! » 

-« Beuh,  j’ai pas de Maître, j’ai juste un dom, moi !!! »

 

La seule chose où il n’avait pas vu juste (ni moi  d’ailleurs), c’est que espérer trouver une antenne dans les boutiques sur les aires de stationnement des autoroutes pour remplacer celle de la voiture qui avait malencontreusement disparu, c’est peine perdue, on trouve de tout : cafetière, cordes,lecteur DVD , antennes oui ….mais de télé!!!  

Mais antenne radio pour voiture, impossible….. Si bien qu’après 3 tentatives infructueuses, nous avons décidé de sortir de l’autoroute  pour trouver dans un Norauto notre bonheur et celui du dénommé  MUTZ  (sans la radio pour le bercer Monsieur nous sert sa propre mélopée ça va 1 heure mais 5 ou 6 d’affilée, on n’aurait pas tenu !!)

 

 

On dit souvent que de partir ainsi pendant 15 jours d’affilée avec une personne peut soit rapprocher soit éloigner, pour nous ce fut le 1e cas……

 

 

 

Par Ludivine - Publié dans : Récits
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Présentation

Derniers Commentaires

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Créer un Blog

Recherche

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés