Ludivine

  

 rose partition

 

 

Une femme-enfant , une gentille chipie qui

aime être dominée sexuellement et recevoir des fessées.

Je ne prétends pas être la meilleure des soumises, loin de là , mais je le suis à ma manière.

Juste moi, tout simplement .......

Samedi 25 juillet 2009 6 25 /07 /Juil /2009 19:57



Posté le 08/05/2009 à 12:00 par motsetmaux






Je peux dire en ce qui le concerne que mon ressenti est différent selon le contexte.

Lorsqu’on est privé de l’un de ses sens la nature fait qu’on développe beaucoup plus les autres.

Privée de la possibilité de voir, tous mes autres sens sont aux aguets, si je suis en confiance, je vais adorer mais si ce n’est pas le cas, ce sera une sale expérience.

La première fois où j’ai reçu la cravache, j’avais très peur , non pas de celui qui allait me la donner mais de l’objet en lui-même, c’est alors qu’il me banda les yeux en me disant que je le vivrais mieux et il avait raison , je me suis détendue , ça s’est bien passé, d’autant qu’il a tenu compte du fait que j’étais complètement novice et qu’il ne s’agissait pas de me casser.

Il m’est arrivé une fois d’avoir le bandeau et que ce soit une horreur à vivre, tout ça parce que je n’avais pas assez confiance en celui qui se prétendait mon dom, mais était en fait un soumis désireux de se trouver une domina … et quel meilleur moyen pour y arriver de l’être au sein d’un couple de soumis !!!

Cet homme , alors que nous entamions notre relation d/s et n’avions passé qu’une soirée ensemble en tant que dom/soumise eut l’extrême bon gout de me proposer de rencontrer un autre couple en me demandant si ça ne me gênerait pas qu’il se soumette devant moi , je fus je dois le dire interloquée qu’il veuille si vite ainsi me livrer à un autre et m’amener à embrasser une autre femme sachant que je n’étais pas bi , il m’assura qu’il poserait des conditions que je ne devrais pas m’occuper de la femme en dessous de la ceinture , et qu’il serait là pour intervenir en cas de souci….

Pour le fait qu’il se soumette, je respirai un bon coup, pas très sure de vraiment penser ce que je lui disais : « je ne peux pas te reprocher de vouloir vivre ce qui me fait vibrer, alors j’accepte », mais en mon fort intérieur, je pensais « mais pourrais-je encore le considérer après comme mon domi, aurais-je pour lui le même respect que je sens d’ailleurs que je commence à perdre ?? »

Ce fou était si content qu’il commença à chercher fébrilement et évidemment trouva un couple que nous rencontrâmes 3 jours plus tard.

J’arrivai quelques minutes après le couple chez lui et eut la surprise de trouver la femme les yeux bandés, ce couple était charmant et c’est grâce à eux que j’ai pu supporter ce qui suivit et je dis bien supporter pour ne pas claquer la porte au bout de 10 minutes….

Mon faux dom, car je ne peux l’appeler autrement, me dit que puisque ma compagne de jeux avait les yeux bandés ce serait également mon cas .Et il me mit un foulard en soie autour des yeux.

Et voila, non seulement on allait me prêter à un autre homme, me faire entreprendre par une femme aussi sympathique soit elle, me faire subir la cravache ou autres objets mais en plus les yeux bandés !!!

Ma réaction fut immédiate , petits rires nerveux , alors qu’il nous attachaient nues face à face à des anneaux mis au plafond, la jeune femme sentant mon désarroi essayait de me parler gentiment et je réussis à me calmer , mais quand les premiers coups de martinet tressé (ouille) tombèrent , je n’eus que le réflexe pour m’aider à supporter tout ça que de dire mon fameux « Même pas mal », ce qui mit hors de lui ce faux maître qui m’avait donné un safe word à prononcer en cas de problème , et il frappa plus fort en me disant que je n’étais pas dans une cour de récréation.
En plus son foulard de soie glissait ce qui me faisait encore plus rire, le mettant encore plus en colère, à son attitude et à ses paroles !!
Ce fut une expérience horrible car je sentais qu’il s’énervait de plus en plus et que je perdais moi de plus en plus ma sérénité et mes petits rires qui n’étaient autres que des réactions nerveuses continuèrent.

L’autre homme ne disait rien, elle, je la sentais touchée car elle avait compris mon désarroi.

Quand on nous détacha et que nous nous assîmes toutes deux sur le divan, je sentis qu’on me touchait, je ne savais qui des 2 hommes c’était et ce fut la panique complète, j’appelai celui que je pensais encore être mon dom, aucune réponse, c’est elle qui me dit « ne t’inquiète pas il s’occupe de moi ».
Ce fut trop , je pétai les plombs , lui qui m’avait promis son écoute , sa protection , il ne s’était pas préoccupé de mes angoisses , son safe word , rien à foutre , je pétai un câble , me redressai , et lui dis « j’arrête , ça suffit maintenant !! »

On s’est engueulés devant le couple, il me reprocha de ne pas l’avoir prononcé ce sacré safe word, et de m’être conduite comme une gamine de 15 ans avec mes petits rires, mais « même pas mal » qui ne faisaient rire que moi.
Je lui rétorquai que c’était une réaction nerveuse, certainement due au bandeau, et le couple me dit qu’ils avaient bien compris cela en précisant que pour elle en revanche, qui avait toute confiance en son dom, ça la rendait plus sereine .
Mon déjà ex domi dans ma tête quitta la pièce quelques temps pour se calmer et l’homme, qui était un être adorable, m’entoura de ses bras d’une manière presque paternelle pour m’aider à me calmer, et je l’en remercie ici .
La séance s’acheva ainsi , nous discutâmes après comme de bons amis , mais après leur départ , j’eus droit à une engueulade de première par ce mé-maître qui était très déçu de ne pas avoir été soumis et me reprochait de l’avoir ridiculisé devant ce couple qu’on ne reverrait certainement jamais après ma conduite puérile et grotesque !!

Plus tard quand j’appelai l’homme du couple pour m’excuser de cette soirée où j’avais dérapé, il me dit gentiment qu’ils avaient parfaitement compris que je n’étais pas en confiance, que pour eux je n’étais responsable en rien, que si lui-même avait vu sa soumise manifestement perdre pieds, il l’aurait prise à l’écart pour essayer de savoir ce qui n’allait pas quitte à arrêter la séance si besoin était. Le seul à blâmer était celui qui prétendait être mon maître et qui n’était pas à mon écoute et n’avait absolument pas su gérer la situation, qui ne recherchait que son propre plaisir et que mes « même pas mal »il les avait très bien compris, ils l’amusaient car c’était aussi pour lui un moyen de savoir que je supportais certains coups et qu’on pouvait aller plus loin.

Inutile de dire que ma relation s’est achevée, mais je dois remercier cet homme car je décidai cependant de continuer ma quête en me disant qu’il devait bien y avoir d’autres doms de la même trempe …..

Depuis ce jour, je préviens d’office qu’on ne me prête pas, que je ne veux pas de pluralité, et si un soumis me dit qu’il switche, je le rembarre en lui faisant comprendre que ça ne marche plus avec moi et que je n’ai pas l’intention de lui servir de faire-valoir au sein d’un couple de soumis !!
Par Ludivine - Publié dans : Ce que j'ai envie de dire
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Derniers Commentaires

Calendrier

Avril 2017
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Créer un Blog

Recherche

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés